papillon-enfers-15

 

Mon monde est de tombes, chaque seconde,

Car il n’y a que la mort qui me dit que je vis…

Elle me fait peur, l’immonde amie ! Les années rient :

Lugubres, jolies, comme au loin le glas qui sombre.

 

Les heures violent mes humeurs nauséabondes,

Le trépas suit l’ennui : sans moi, tu es partie…

Dans la fosse, là-bas, ce n’est pas moi qui gis,

Au bord du gouffre, encore une fois je prends vie.

 

L’enfer d’où je viens ne tue pas : il atrophie !

J’ai fuis le mal pour trouver deuil et nuit : merci !

C’est entre les murs de la douleur que je vis :

Il n’y a que là que ma réalité jaillit…

 

Modèle et texte : Papillon

Photo : Corine P.H.