DSCF27162

 

Je l’ai vu sur le quai qui me regardait,

L’air de rien : « je vais juste prendre le train ».

Je lui ai souris parce que c’est vrai

Qu’il est plutôt pas mal, en effet.

 

Sur la banquette, en face, il est là,

Je sens son regard autour de moi,

Je le vois mais ne le regarde pas,

La course du paysage est là-bas.

 

Dans ce train, je ne suis pas chez moi,

Je suis bien que si je ne parle pas,

J’aime deviner celui qui se tient là,

L’attiser, piquer sa curiosité…

 

Un geste anodin, un regard en coin…

J’ôte ma veste, j’ai froid, il ne le sait pas,

Il voit ce qui lui appartient déjà,

Sauf que ça non plus, il n’en sait rien.

 

Fin du voyage, sur le quai je l’entends,

Son pas est derrière moi, encore une fois,

Sa main sur mon bras… « Mad’moiselle, s’il vous plaît,

Partagez votre couchette avec moi… ».

 

Papillon

Crédit photo : MetJM