CrepusculeErostisme

 

 

Le désir se cachait à l’ombre de ses cuisses,

Luxure et volupté, je n’ai pas résisté,

Mes gestes étaient précis, mon désir assumé,

Ses bas déchirés ont glissé sans artifice.

 

J’ai écarté ses secrets, son air angélique

Me suppliait de profiter de ses délices,

Ma langue se souvient encore, doux sévices,

Que je lui infligeais, attendant sa réplique.

 

Féline, elle s’est approchée sans hésiter,

Le souffle entre ses lèvres était chaud et humide,

Son air enfantin n’avait plus rien de timide

Tandis qu’elle offrait le reste de ses baisers.

 

Texte : Papillon

Crédit photo : Corine Photo Graphiste