Dimanche

 

C’était un jour comme je les connais bien,

Un de ceux où je fais tout et jamais rien,

Où je pense à hier mais aussi à demain,

Un dimanche où il fait gris, encore un.

 

C’était un jour triste comme celui qui vient,

Un de ceux que je qualifie de moyen,

Où filent les heures, je ne sais plus combien,

Quand je te mendie comme si j’avais faim.

 

C’était un jour sans aucun goût ni parfum,

Un de ceux où le bien-être est feint,

Où le ciel est bleu seulement pour certains,

Comme dans mes rêves, jolis dessins.

 

C’était un jour comme un autre, orphelin,

Un de ceux qui m’ennuie au quotidien,

Quand ma bulle se transforme en gardien,

Et que j’aimerais mes maux coquins.

 

Papillon

Crédit photo : Corine Perséphone