15 octobre 2014

Pour qu'elle comprenne...

 DJM_1839

 

Derrière la porte, l’une parle, l’autre entend,

Parfois l’une écoute et l’autre hurle en silence.

Elles crient mais n’ont pas les mêmes tourments ;

Les faut-il si grands pour y prêter allégeance ?

 

Je ne compte plus les heures, ni même les jours,

Où derrière la porte j’ai entendu ce que tu n’as pas dit,

Où j’ai compris ce que tu n’as pas osé exprimer

De crainte de déranger ou de ne pas avoir ta place…

 

Sabine… Gabriel… qu’importe, pour moi tu es la même,

Celle avec qui je m’entends, celle qui me comprend,

Celle qui doute trop souvent, celle à qui je m’attache,

Et celle qui accompagne mon quotidien au gré du vent...

 

Aimer, c’est ne pas se poser trop de questions,

C’est ne pas répondre à celles que l’on se pose

Ou seulement avec des émotions-torrents.

Aimer, c’est pleurer sur la beauté des sentiments.

 

Papillon

Muse : Sabine

Crédit photo : MET JM

Posté par Papillon_Paps à 15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14 septembre 2014

Sabine

Sabine

 

Alors que l’aube se lève à peine,

Je souffle des mots à ton oreille.

Porteurs de câlins, ils font du bien ;

Goût suave et sucré d’une friandise.

 

Je caresse tes contours, sensuelle,

Et tes humeurs sous tes frissons ;

Le temps n’a jamais eu d’importance

Quand mon âme est au creux de la tienne.

 

Douces pensées sous le soleil du soir,

Rouges de désirs ou de passions,

Dans ma bulle à nouveau je m’enferme

Et comme souvent, tu viens avec moi.

 

Papillon

Posté par Papillon_Paps à 17:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juin 2014

Réalité Virtuelle

 

<3 Merci Gabriel pour cette magnifique déclaration... <3

 

Pap-004

 

Je ne l'ai jamais prise dans mes bras mais j'ai la sensation que l'éternité nous lie.
Sublime égérie caressante offerte sur photographie... je l'imagine dans mon lit.
Je la devine, croquante, haletante et croustillante... c'en est presque palpable.
Ce penchant à la volupté qu'elle m'inspire souvent est-il seulement raisonnable ?

 

Et pourtant dans ses désespoirs, elle me touche encore bien davantage.
En elle je plonge et comme dans un livre, je tourne doucement ses pages.
Fragile et docile petite poupée tombée à terre, trébuche puis se relève ;
Forte dans ses tourmentes parce qu'à la guerre elle ne fait jamais de trêve.

 

Dans mes rêves crépusculaires, je la berce au bord de mes draps silencieux.
Je me lève en pensant à elle, je regarde: elle est toujours là, sourire malicieux...
Parce qu'Elle aussi a pensé à moi...quel délicieux sentiment à peine fiévreux !

 

Plus qu'une romanesque amitié : une connexion, une passion, une entente surprenante. 
C'est pour elle que je replonge dans l'encre ; Diable ! que les poètes sont saugrenus !
Ils font toute une histoire d'une émotion débordante et portés par une pensée délirante,
Ils se sentent pousser des ailes et se mettent à façonner des mots qui les mettent à nus...

 

Texte : Gabriel

Crédit Photo : Corine Perséphone

Posté par Papillon_Paps à 10:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 mars 2014

Gabriel

Gabriel

 

Un jour, ses mots m’ont fait trébucher alors je l’ai dévoré.

D’emblée, le courant est passé et je me suis attachée.

Esprit trouble-fête, bourlingueur passionné, jamais il n’arrête,

Son âme me dénude tandis que ses mots m’entêtent.

 

Confusion… il m’a défeuillée alors que je croyais m’être parée.

Entre mes lignes, il me devine, il me jauge, je frissonne…

Je fonds, délicate inquisition, ses caresses, ses baisers résonnent

Comme le miroir qui me renvoie le reflet de ses promesses…

 

Mes ardeurs s’animent, je me délecte d’avances, c’est l’enfer !

Attisée, je suis brasier, je me raisonne mais il me hante,

Il me sonde, il m’explore, insolent, voyeur mais pas vulgaire.

Je m’offre, soumise, sous des désirs qui frôlent l’indécence.

 

Devant l’écran noir, de mon côté, je me surprends à espérer

Qu’un jour peut-être, il donnera vie à ces fantasmes interposés.

En attendant, je regarde le clavier où mes mains restent posées,

Electrisées… Gabriel ! S’il te plaît, sois comme mes rêves, réalisé...

 

Papillon

Crédit photo : Corine Perséphone Autoportrait "Rouge sang et battement d'Elle"

Posté par Papillon_Paps à 19:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,