31 mai 2015

Humeur du soir

Humeur-du-soir

 

Éveillée à l'heure où je devrais dormir,
L'absence de sommeil m'a envahie,
Mes rêves se feront attendre à minuit,
Ça fait du bien un peu de nostalgie.

 

Je traîne un peu pour les esprits,
Le mien tourne maintenant au ralenti,
Pour écrire, il a toute la nuit devant lui,
Ça fait du bien un peu de coquetterie.

 

Mes idées épouseront des tons gris,
Il sera temps de rejoindre mon lit ;
Éveillée alors que je devrais dormir,
Dans la poussière, je traîne mon esprit.

 

Papillon

Posté par Papillon_Paps à 22:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 octobre 2014

Bas-côtés

Pap--028

 

Je suis rentré un peu tard ce soir

Sa silhouette m’attendait dans le noir

Une paire d’escarpins sur le trottoir

Les mêmes que ceux du square

 

Sa chute de reins est celle d’un mouchoir

Le ramasser ferait de moi un pillard

Elle m’étourdit comme si je venais de boire

Si elle ne me retient pas, je vais choir

 

De ses lèvres sortait un peu de fumée

Elle m’a donné envie de l’embrasser

Comme sa cigarette, pouvoir l’attiser

Exciter son désir pour mieux la dévorer

 

Quand je suis arrivé en bas de chez moi

Pas de silhouette, ni de robe du soir

Seul le souvenir de ses pas et de sa voix

Qu’elle laisse en moi quand elle s’en va

  

Papillon

Crédit photo Corine Perséphone

Posté par Papillon_Paps à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 avril 2014

Solitude d'un soir

Solitude d'un soir

 

Ce soir quand je suis rentrée, je suis retournée au fond de ma solitude,

Je l’avais laissée tomber pour la journée, je l’ai retrouvée, elle m’attendait,

Sagement, sans bouger, je n’ai pas pu l’éviter, elle ne m’a pas manquée,

Quelque chose  a changé, ce n’est plus comme avant, j’ai grandi apparemment,

Pas assez pour m’en débarrasser, j’aimerais la tuer, l’égorger là, sur le palier,

La voir se vider de son sang, ne pas bouger tandis qu’elle hurle en dedans,

J’ai fini par rentrer dans mon appartement, j’ai fait couler un bain, elle était là,

Elle m’attendait, encore, dans les bulles de savons qui m’entourent maintenant,

Je vais devoir faire avec et traîner des humeurs pas vraiment gaies, c’est navrant,

Je m’isole, je disparais, je glisse contre la paroi, dans l’eau je suis hermétique,

Mes mains flottent à la surface, sans vie pourquoi pas, ça ne doit pas être douloureux,

Je me noie dans mes tourments, ils m’étouffent, me mentent et je laisse faire,

En espérant renaître à la surface de ma vie et découvrir qu’enfin elle s’est tue…

 

Papillon

Crédit Photo : Corine Perséphone 

Posté par Papillon_Paps à 22:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,